samedi 27 avril 2013

Lettre à mes 16 ans

Depuis quelques temps fleurissent sur la blogo des billets doux amers où leurs auteurs se livrent à une introspection et décident d'écrire une petit mot à l'ado de 16 ans qu'ils étaient. J'ai été touchée notamment par les postes de Tequi et Psycho mais il y en a des tas d'autres. Je me suis donc lancée dans l'aventure à mon tour, histoire aussi d'animer un peu ce blog que je laisse un peu à l'abandon...

Hey you,

Oui c'est à toi que je parle, l'ado mal dans sa peau à tendance boulimique quand ça va pas. Oh n'essaye pas de nier, je sais ce que tu fais quand personne ne regarde, je le sais car je suis toi. Ou tu es moi. Enfin je ne sais plus. Bref, je te connais par coeur. Je suis venue te prendre par la main, te rassurer, te dire que ce sera les montagnes russes mais ce sera bien tu verras.

J'ai maintenant le double de ton âge. Je ne m'imaginais pas du tout là où j'en suis, mais c'est normal, les rêves d'ado sont fait pour évoluer. Pour l'instant, tu es au lycée, en option théâtre, tu te la pètes un peu parce que tu sais que tu es douée. Tu le vois bien dans le regard des spectateurs, de ta famille, de tes amies. Ton ambition est de monter à Paris, de faire le Cours Florent, de devenir connue et reconnue. Tu veux vivre de ta passion. N'écoute pas ceux qui veulent te rabaisser, tu vas passer à côté de ta vocation.

Tu es plutôt populaire, la boulotte rigolote on l'aime toujours bien même si tu préfèrerais que les beaux gosses du lycée te trouvent à leur goût. T'inquiète, tes gros seins les impressionnent en fait. Tu n'as pas encore conscience de ton pouvoir de séduction, mais ça viendra.

Aussi, il serait bien que tu apprennes à mettre des mots sur ton mal-être, à force de ruminer, tu vas tomber au fond du trou. Bien sûr, tu remonteras la pente mais il n'est pas nécessaire d'en passer par des actes extrêmes. Tu ne te rendras pas compte du mal que tu feras aux gens qui t'aiment et à toi-même. De la même façon, boire plus que de raison ne t'apportera que des ennuis. La vodka c'est dégueu, mets toi ça dans le crâne tout de suite.

Je sais aussi que tu te cherches, sans arrêt. Mais s'il te plait, pourrais-tu finir ce que tu commences ? Tu te décourages vite et l'énergie ainsi employée a été gâchée pour rien.

Pour te donner un peu d'espoir, je peux te dire que dans les années à venir, tu vas voyager, beaucoup. Tu habiteras dans des pays incroyables, tu rencontreras des personnes intéressantes, tu apprendras beaucoup, surtout de tes erreurs et de tes expériences.

Vas-y ma belle, le monde t'appartient.


2 commentaires:

  1. Si je devais te blogcoacher je mettrais 100% :)

    RépondreSupprimer
  2. c'est très courageux... Bravo ! Mum

    RépondreSupprimer

samedi 27 avril 2013

Lettre à mes 16 ans

Depuis quelques temps fleurissent sur la blogo des billets doux amers où leurs auteurs se livrent à une introspection et décident d'écrire une petit mot à l'ado de 16 ans qu'ils étaient. J'ai été touchée notamment par les postes de Tequi et Psycho mais il y en a des tas d'autres. Je me suis donc lancée dans l'aventure à mon tour, histoire aussi d'animer un peu ce blog que je laisse un peu à l'abandon...

Hey you,

Oui c'est à toi que je parle, l'ado mal dans sa peau à tendance boulimique quand ça va pas. Oh n'essaye pas de nier, je sais ce que tu fais quand personne ne regarde, je le sais car je suis toi. Ou tu es moi. Enfin je ne sais plus. Bref, je te connais par coeur. Je suis venue te prendre par la main, te rassurer, te dire que ce sera les montagnes russes mais ce sera bien tu verras.

J'ai maintenant le double de ton âge. Je ne m'imaginais pas du tout là où j'en suis, mais c'est normal, les rêves d'ado sont fait pour évoluer. Pour l'instant, tu es au lycée, en option théâtre, tu te la pètes un peu parce que tu sais que tu es douée. Tu le vois bien dans le regard des spectateurs, de ta famille, de tes amies. Ton ambition est de monter à Paris, de faire le Cours Florent, de devenir connue et reconnue. Tu veux vivre de ta passion. N'écoute pas ceux qui veulent te rabaisser, tu vas passer à côté de ta vocation.

Tu es plutôt populaire, la boulotte rigolote on l'aime toujours bien même si tu préfèrerais que les beaux gosses du lycée te trouvent à leur goût. T'inquiète, tes gros seins les impressionnent en fait. Tu n'as pas encore conscience de ton pouvoir de séduction, mais ça viendra.

Aussi, il serait bien que tu apprennes à mettre des mots sur ton mal-être, à force de ruminer, tu vas tomber au fond du trou. Bien sûr, tu remonteras la pente mais il n'est pas nécessaire d'en passer par des actes extrêmes. Tu ne te rendras pas compte du mal que tu feras aux gens qui t'aiment et à toi-même. De la même façon, boire plus que de raison ne t'apportera que des ennuis. La vodka c'est dégueu, mets toi ça dans le crâne tout de suite.

Je sais aussi que tu te cherches, sans arrêt. Mais s'il te plait, pourrais-tu finir ce que tu commences ? Tu te décourages vite et l'énergie ainsi employée a été gâchée pour rien.

Pour te donner un peu d'espoir, je peux te dire que dans les années à venir, tu vas voyager, beaucoup. Tu habiteras dans des pays incroyables, tu rencontreras des personnes intéressantes, tu apprendras beaucoup, surtout de tes erreurs et de tes expériences.

Vas-y ma belle, le monde t'appartient.


2 commentaires:

  1. Si je devais te blogcoacher je mettrais 100% :)

    RépondreSupprimer
  2. c'est très courageux... Bravo ! Mum

    RépondreSupprimer